Les îles Palau, le 7e fond marin de la plongée

Pour mon premier article, ce n’est pas une histoire de voyage que je vais partager avec vous, mais plutôt un rêve. Pour être exacte, je vais vous parler d’une destination qui me fait très envie depuis quelques temps.

Il y a quelques semaines, j’ai regardé un documentaire nature sur Arte, la chaine culturelle qui permet de découvrir tant de choses passionnantes sur notre planète. Ce documentaire m’a fait connaître une région de l’Océanie que je ne connaissais alors pas jusque-là, il s’agit des îles de Palau, également appelées les îles Palaos.

Palau est un ensemble d’îles, située à seulement quelques centaines de kilomètres des Philippines. Au fil de ce reportage, j’ai été émerveillée par de nombreuses images de paysages, tous plus sublimes les uns que les autres. J’ai donc décidée de me renseigner d’avantage sur cette région et compte bien en faire une de mes prochaines destinations.

Comme j’adore partager, je vous fait part de ce que j’ai pu apprendre. Sait-on jamais, peut-être aurez-vous aussi envie de partir aux îles Palau !

Palau en quelques mots

Un peu d’histoire et de culture ne font jamais de mal, alors voici quelques informations sans grande importance, mais qu’il est toujours intéressant de savoir avant de partir dans un pays.

Palau est un pays indépendant depuis 1994 seulement et c’est d’ailleurs la Nation la plus jeune au monde. D’où le fait qu’elle soit si peu connue du grand public. Cependant, certains amateurs de plongée connaissent cet État puisqu’il possède certain des meilleurs sites de plongée du monde. Pas étonnant puisqu’il comprend plus de 200 îles.

La République de Corail

Surnommées la République de Corail par Martin Blanchard, les îles de Palau ont fait l’objet d’un reportage qui s’avère être celui-là même que j’ai pu visionner sur Arte. Dans ce documentaire de 43 minutes, filmé dans le cadre de la série « Les nouveaux paradis », on peut y découvrir des paysages naturels, bondés de végétation d’un vert contrastant avec les eaux bleues azur.

Bande annonce de la République de Corail

N’ayant encore jamais fait de plongée de ma vie, hormis nager avec un tuba, je n’ai plus qu’une envie, explorer les fonds marins des îles Palau. Pendant un moment, je m’étais mise en tête de voyager en Égypte, réputée pour ces sites de plongée, mais vraiment, Martin Blanchard m’aura fait changé d’avis en me faisant découvrir cette région que je tiens désormais absolument à découvrir.

Les îles Palau, le 7e fond marin de la plongée, 4.0 out of 5 based on 1 rating

Poursuivez votre voyage

Faire de la plongée au Vietnam
Dans ma dernière publication sur la plongée, je vous avais parlé de l’Egypte. Destination que j’affectionne pour la plongée et que j’ai eu l’occasion ... Lire la suite
Yohan R.

Partagez votre avis avec nos voyageurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les voyageurs ont laissé 5 avis

Sc1ndy Le

C’est vrai que ça a l’air joli, dommage tout de même que la qualité de la vidéo ne soit pas top. De la HD aurait mieux !

Répondre
Arnaud Le

@Sc1ndy : Exactement ! Il faudrait une meilleure vidéo car la ca a l’air pas mal, mais sans + quoi…

C ptete pour ca que la Polynésie c plus connu que les Palaos nan ?

Répondre
Isasam Le

Tant qu’à faire si on va si loin, autant aller en Australie non ?

Répondre
Christine Le

Moi aussi, j’ai envie de découvrir l’Océanie et je suis tombé sur ton article. Ces merveilles me poussent de plus en plus à venir visiter ces îles. Merci pour le partage.

Christine
(http://www.deductour.com)

Répondre
Pico l’ecolo Le

Moi aussi je regarde la TV et j’ai vu que la grande barrière de corail, qui abrite des centaines d’espèces et qui est un élément de vie essentiel de cette planète est en train de disparaitre. D’ici quelques années, elle aura totalement disparu ! La faute à qui ? A nous, les hommes. Avec le réchauffement climatique, certaines algues n’existent plus, ce qui servait au corail pour se nourrir. Résultat, le corail est plus petit, blanchit, et disparait. C’est tragique.

Répondre