4 mois en Inde

Je m’appelle Lucie, j’ai passé 4 mois à New Delhi, en stage. Quand on me demande « c’est comment l’Inde ? », ma réponse est « un gros bordel ». C’est pour ça que je veux partager mon expérience. Comme ça vous serez moins perdus et ferez moins d’erreurs que moi 😉 Mais pas d’inquiétude, on s’en sort toujours !

Je tiens à préciser que cette expérience se déroule entre avril et août à New Delhi. La chaleur est assez insupportable à cette époque-là, donc parfois je déconseille des choses qui sont parfaitement faisables en hiver.

Si vous avez des questions, ou bien juste envie de parler, n’hésitez pas à me contacter ! On se rend toujours mieux compte de ce qui nous attend à travers un vrai récit.

Conseils pratiques généraux

Delhi

Un auto est un tuktuk motorisé. Un autorickshaw est un tuktuk à vélo. Ces derniers sont souvent plus pauvres que leurs collègues à moteur.

A part les chauffeurs d’auto, et les vendeurs qui cherchent à vous entuber, les indiens en général sont adorables. Par contre ils vous dévisagent dans la rue (expérience de fille blanche).

Lieux à connaître : Nehru Place (marché électronique)

Pour sortir : Hauz Khas Village, Connaught Place, Gurgaon, Rajouri Garden

L’Hindi

Bonjour = Namasté, vous le saviez. Mais comment disent-ils merci, aurevoir ? Ils disent thank you et bye … Vous n’entendrez pas les équivalents hindi. Quant au s’il vous plait … ils ne le disent pas, du moins pas aux vendeurs de rue.

Plus un indien est éduqué, mieux il parle anglais. Parfois donc les vendeurs ou chauffeurs ne parlent pas un mot. Mais on s’en sort toujours.

Vous entendrez peut-être à répétition …

Achha = bien, good

Tiké = OK

Baya = frère, pour appeler un gars // Didi = grande sœur (les enfants et mendiants vous appelleront comme ça)

Kitna = Combien

Ek, Do, Tin, Char, Patch = 1, 2, 3, 4, 5

L’aéroport

Il y a un stand airtel à la sortie. La carte s’active le lendemain.

Taxi : 300-400Rs selon l’endroit de Delhi où vous voulez aller. Vous pouvez négocier, et ça peut être moins cher que Ola/uber.

Métro : la ligne express porte bien son nom ! Par contre pas pratique avec une grosse valise

Négocier

Avec un auto

Si vous n’avez aucune idée des prix, utilisez Ola, qui vous donnera un aperçu. Négociez un prix inférieur de ~10Rs. Si vous apparaissez sûr de vous, vous aurez
votre prix. Vous pouvez apprendre une conversation type en hindi : combien ? c’est trop cher. 40, 30, 60 roupies … ça les impressionne. (j’avais appris « vous êtes fou » et « je ne suis pas une touriste »).

Si la destination est prisée et qu’il y a du monde, demandez « sharing » et le gars saura trouver un autre client. Si le gars se perd ou bien avait mal compris votre destination, ne le payez pas
plus, quitte à descendre et prendre un autre chauffeur.

Avec un vendeur

Un panneau « fixed price » = refus de toute négociation. Profitez-en pour aller voir ailleurs et revenir éventuellement (chose à ne surtout pas faire lorsqu’on veut négocier, car là il sait que vous êtes intéressé et donc il ne lâchera rien). Vous pouvez facilement diviser le prix par 2, parfois par 3 si vous avez une tête de touriste. Même si le prix est indiqué sur la boite, c’est négociable ! notamment à Nehru Place (marché pour les trucs électroniques). Vous avez gagné quand vous partez et que le gars vous rattrape 😉 n’hésitez pas à le faire.

[note : je dis le gars tout le temps hein ? Ben oui, à se promener dans la rue, c’est à se demander où sont leurs femmes ! peu de vendeuses, pas de conductrices (j’en ai vu 1 seule en 4 mois) …. Restent-elles à la maison ? mystère]

Se loger

Perso je cherchais à m’installer dans une coloc avec des indiens. J’ai trouvé sur des pages facebook telles que « Flat & flatmates (south delhi chapter) », « Yuninet (Delhi) », « Flat and Flatmates without brokers – Delhi group », « Yuni-net » Pas la peine de chercher trop tôt, vous n’aurez pas de propositions. 2 semaines avant c’est ok. Prenez un bon hôtel pour le début, et n’hésitez pas à y rester pour prendre le temps de choisir votre nid douillet de quelques mois (perso, j’ai fait l’erreur de me précipiter).

Pour les filles, tous les indiens diront « pas seule avec des mecs ». Du coup, on va suivre ce conseil …

La majorité des apparts ont des maid et/ou cook, bien pratique pour goûter à la cuisine indienne ! Exigez la clim dans la chambre si vous passez l’été.

AC = clim, BHK = bedroom hall kitchen

Quartiers sympas : Lajpat Nagar, Kalkaji, Hauz Khas, Green Park, Defence Colony (cher), Greater Kailash/Kailash Colony … Il y en a sûrement d’autres 😉

A éviter (il paraît …) : Govinpuri, quartiers non fermés (askip ce n’est vraiment pas safe)

Si vous ne trouvez pas d’appart, il y a les auberges de jeunesse, ou bien ce que les indiens appellent « PG ». C’est une auberge de jeunesse à long terme, non mixte, en chambres partagées, où ils fournissent les repas.

S’habiller

L’été à Delhi, et généralement en Inde, c’est très très chaud. Pour autant, pas question de se dénuder !

Pour les gars, le bermuda est bien accepté. Cependant, au boulot … chemise ou polo obligatoires, de même que pantalon et chaussures fermées. Bon courage.

Pour les filles, personne ne va vous sauter dessus si vous êtes en mini-short, cependant attendez-vous à des regards désapprobateurs. Les robes légèrement au-dessus du genoux passent bien. Au boulot, je crois que ça dépend de vos collègues, si vous vous sentez à l’aise … Il n’y a pas de tenue exigée, simplement, évitez les décolletés plongeants ou les sarouels à motifs éléphant (comme en France quoi). Par contre, a clim à 20°C vous obligera à porter un gilet…

Comment s’habillent les indiens :

C’est très varié. Se côtoient des femmes en sari, en kurti (tunique traditionnelle), ou à la mode occidentale. Toutes celles que j’ai connues s’habillent majoritairement aux marchés : Lajpat Nagar, Sarjoni, Jangpath … Il y a quelques mall mais les marchés sont tellement moins chers que le choix est vite fait. Dans ces marchés, vous trouverez de tout, et à très bas prix. Cependant n’espérez pas la qualité, et n’espérez pas pouvoir essayer. Les échoppes n’ont pas de cabines et dans certains marchés ils n’acceptent pas l’essayage pardessus les vêtements. Conseil : essayez sans demander la permission et jouez l’innocence ! :p Si vous souhaitez acheter indien et de bonne qualité, je suis sûre que plein de magasins existent, mais les prix seront plus occidentaux. Pour acheter un sari, prenez le temps de vous faire conseiller dans un magasin spécialisé (ça court les rues dans certaines villes comme Varanasi), et comptez 2000Rs pour la totale.

Se déplacer

[Voyager seul(e), une bonne idée ? J’ai fait plusieurs week-end seule et tout se passe bien. Je me suis fait aborder par pas mal de gars mais je n’ai jamais été inquiétée ! Bon après je suis du genre zen et inconsciente. A vous de voir si vous êtes à l’aise. Commencez peut-être par bouger en groupe, et pour ça couchsurfing peut être une solution !]

En vadrouille

Train

Il existe énormément de lignes, surtout au départ de Delhi. Les places sont divisées en classes : 1/2/3 tier AC sont les « sleeper », 1 étant la 1ère classe. La 3ème classe est très correcte. Attention, les tickets « sleeper » sont sans AC ! Chair car et executive car sont les sièges, climatisés. Il y a des trains de nuit pour presque toutes les destinations.

Certaines villes ont plusieurs gares, regardez la localisation et prenez en compte le uber/ola/auto pour les rejoindre. Parfois il vaut mieux payer un peu plus cher son train.

Bus

Parfois plus rapides que les trains, les bus de nuit offrent l’avantage d’avoir une alcôve privée. Très confortables, malgré les désagréments obligatoires : cahots sur la route, klaxon du chauffeur (ne prenez pas les places les plus à l’avant).

Attention, certains bus mettent la clim trop fort sans fournir assez de couvertures… Prenez un petit pull 😉 Des toilettes sont dispos, mais c’est vraiment dégueulasse. Les bus couvrant l’heure du repas s’arrêtent généralement à une aire d’autoroute ou vous pourrez avoir des repas qui sont parfois étonnamment bons, ou étonnamment dégueulasses.

Taxi

Beaucoup d’opérateurs vous permettront de réserver de n’importe où pour n’importe où, même le soir pour le lendemain matin (enfin ça doit dépendre des compagnies). Ça vaut le coup pour faire plusieurs bleds dans une journée par exemple, à plusieurs pour partager le prix. La fois où j’en ai pris, on allait à un parc national, et avoir notre propre véhicule nous a permis de ne pas payer une
voiture au parc ! Par contre, imposez vous face au chauffeur, il aura tendance à vous proposer de faire vite certains trucs pour rentrer plus tôt chez lui par exemple …

Réserver

Les prix des bus ne varient pas. En général, ils sont disponibles jusqu’à la veille … en général ! Parfois, il reste plein de tickets le vendredi, et quand vous retournez voir le samedi, tout est parti 😮
Les trains, par contre, sont très pris (en réalité, ça dépend des lignes). Vous pouvez réserver un ticket sur WL (Waiting List), d’après les indiens, ça passe toujours. J’ai tenté une fois en étant 9ème 2 jours avant, et n’ai pas eu mon billet du coup je n’ai pas d’autre expérience que l’échec dans ce cas-là ! Vous pouvez également réserver la veille, où des billets sont mis à la vente à des prix un peu
plus élevés. Ça s’appelle « Tatkal ».

Faites attention, à la saison chaude, tout le monde voudra faire comme vous : aller au nord de Delhi. Réservez donc en avance !

Make my trip est génial pour voir les prix. Problème : tous les sites que j’ai testés refusent la carte bleue française. J’utilisais donc des connaissances indiennes pour réserver sur paytm et phonepe (ça leur fait plaisir car ils gagnent des réductions). Autre solution : aller à la gare de Delhi (NDLS) pour trouver le bureau qui vend les tickets. Pour les bus, vous pouvez aller au hub de Delhi pour
acheter au comptoir (attention à ne pas vous faire arnaquer).

Logements

Les villes touristiques regorgent d’auberges de jeunesses à 3€ la nuit !

Un mot sur Zostel : c’est une chaine d’auberges de jeunesses crée par des jeunes ingénieurs indiens reconvertis. Il y en a dans beaucoup de villes, avec souvent des localisations très intéressantes. Ils proposent des formules pour les voyageurs réguliers, ça vaut le coup d’y jeter un œil je crois.

Dans Delhi

Le métro est top génial. Voilà. Pour le trajet boulot-dodo, attention à l’accumulation des prix si vous faites auto-métro-auto, à coup de 30Rs à chaque fois, vous arrivez à un tarif transport de ville française.

Les bus c’est n’importe quoi, et dangereux d’après les indiens. Jamais testé.

Le vélo, c’est ok si vous n’avez pas des carrefours trop dangereux à traverser. Mais sachez que vous pouvez aller partout, même sur les autoroutes urbaines, ça ne choquera personne. Par contre, prenez le temps de vous habituer au trafic chaotique avant d’enfourcher une bicyclette.

Les pieds, c’est très chaud et désagréable. Les trottoirs sont encombrés ou inexistants, du coup vous vous retrouvez à vous faire klaxonner sur la route. Pour traverser … pas d’inquiétude, vous allez finir par y arriver.

Uber existe, et il a également son équivalent local Ola. Je trouve que les prix se valent même si plein de gens ont des théories sur la supériorité de l’un ou l’autre.

Expériences

Par ville, j’essaie de citer quoi faire, quand aller, combien de temps, les hôtels et lieux marquants. Ce sont uniquement quelques petites anecdotes, je suis loin d’être un guide de voyage !

Guides et aides au voyage

Lonely planet fait une appli qui permet de télécharger un mini-guide hors ligne. Très basique mais utile et ne prend pas de place.

Autrement, Tripadvisor fut mon meilleur ami.

Maps.me permet également de télécharger des cartes hors ligne.

Couchsurfing

Un week-end à Delhi m’a permis d’aller tester la rencontre mensuelle des couchsurfeurs. Je suis arrivée : que des mecs, que des indiens … grosse déception xD. Mais ça m’a permis de rencontrer des gens super sympas, avec qui je suis sortie après, j’ai gardé contact avec certains … Si vous êtes seul à Delhi, c’est une super idée. D’ailleurs, si vous trouvez la communauté des français expats, ditesmoi car je n’en ai pas eu vent.

Chandigarh

Pour une passionnée d’urbanisme comme moi, cette ville méritait bien un weekend entier. Cependant, 1 jour suffit, pour avoir le temps d’aller à Amritsar toute proche après. La ville n’est pas touristique donc très peu de bons hôtels et restos.

Must do : Rock garden (2-3h si vous voulez vraiment apprécier), Musée de l’architecture, visite du capitole (visite guidée obligatoire), promenades (l’intérêt de Chandigarh c’est que vous ne trouverez nulle part ailleurs une ville aussi fonctionnelle ! allez voir les lieux d’habitation, de récréation, de travail, de circulation) (ville fonctionnelle = séparation des fonctions, ça ne signifie pas que ça marche mieux …)

Surcôté : Maison Le Corbusier (excentré, il ne consiste qu’en une expo de photos, et en plus y’a pas la clim)

Manger : Stop n Stare Foodpoint (resto potable près des musées)

Conseils d’un ami : Karthik’s restaurant dans le secteur 47-D (best south indian food so far) & Pal Dhaba dans le secteur 28-D (pas végé mais très bon askip)

Varanasi

Attention, le soir sur les quais, si un gars vous peint le visage pour faire comme les indiens, il vous demandera de l’argent #pigeons Pas besoin de louer un bateau pour voir les cérémonies, et celles des petits ghats sont aussi bien que sur le principal. Par contre, faites une balade en bateau pour le lever du soleil (250Rs avec l’hôtel).

Must do : les cérémonies du soir sur les ghats, acheter un sari

Trouvaille : là où notre auto nous a arrêtés quand on lui a indiqué « Assi ghat », il y a une petite boutique de sculptures, avec un gars qui sera très heureux de vous montrer son boulot (aussi des dessins) de même que vous présenter à sa famille. Bon courage pour trouver ^^

Surcôté : Cafe de coop et la visite de l’université Dharamshala, McLeod Ganj, Dharamkot, Bahgsu

Si vous voulez randonner, logez à Dharamkot ou au moins McLeod pour ne pas avoir à vous taper une montée en plus le matin. Le zostel est bien situé et avait l’air grave cool !

Must do : the gallu waterfall trail (1h de marche sous couvert d’arbres, peu fréquenté), the triund trail (3h-3h, possibilité de faire une boucle, vues magnifiques, fréquenté), manger une pâtisserie européenne dans l’une des bakeries, goûter le bahgsu cake, un lever de soleil

Surcôté : le temple du dalai lama (pas spécialement joli, le tour est vite fait)

Rishikesh

Ville de montagne traversée par le Gange. La rive droite est très encombrée par le trafic mais c’est là que se trouvent les bars avec jolie vue. La rive gauche est plus calme et piétonne, plus traditionnelle.

Sympa à faire : louer un scooter et aller à la cascade pour se baigner. Très fréquenté par les indiens aux heures chaudes, eau très froide, les filles se baignent toutes habillées.

Surcôté : le musée des beatles, beaucoup trop cher pour les étrangers ! Askip ça ne vaut pas le prix (500 ou 600 roupies)

Khajuraho

La ville des temples du kamasutra ! Il y a plusieurs sites, on a commencé par le payant (600 roupies pour les étrangers) et les autres sites étaient similaires finalement :/

Louer un scooter pour aller au parc naturel proche peut être sympa.

Globalement, il n’y a rien à faire … Les temples se ressemblent donc après avoir fait le 1er site on était un peu désabusés. Je pense que c’est intéressant à combiner avec Orchha, mais pour cela il faut prendre un taxi et donc être plusieurs si vous ne voulez pas payer trop cher.

Orccha

La ville se réduit quasiment à une seule rue mais est très animé, et les gens sont très sympas. Il y a un fort à visiter mais nous on s’est contentés de se balader autour, pareil pour la rivière.

Manali

Mon expérience là-bas est limitée pour cause de bus en retard. Le trajet est très long (minimum 13h) et il y a peu de petites choses à faire : souvent les gens vont là pour 1 semaine.

A faire : Jogini falls + sources chaudes du Vashishth temple, loger dans old manali

Partagez votre avis avec nos voyageurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les voyageurs ont laissé 1 avis

Emilie Le

Bonjour, super récit avec bcp de détails. De la façon dont vous décrivez votre voyage, vous ne semblez pas avoir eu peur. Personnellement, je ne serai pas rassurée à l’idée d’être seule en Inde, en tant que femme. Avez-vous eu des problèmes, comme par exemple, des hommes un peu trop collants ?

Répondre