Circuit USA-Canada de Vacances Transat (du 07 au 17/09/12)

Il s’agit d’un parcours qui commence à Boston, puis se poursuit en visitant les grandes villes de l’est canadien (Québec, Montréal, Ottawa, Toronto), les chutes du Niagara, et se termine aux Etats-Unis par Washington, Philadelphie et enfin New York. C’est un voyage en groupe, organisé par un Tour, qui comporte évidemment des avantages et des inconvénients.

L’organisateur du voyage est Go-West, une société américaine.

Un départ mouvementé

Ce séjour USA-Canada commence mal. Il y a des mouvements de grève chez Lufthansa. Nous avions choisi ce séjour en partie parce que le transporteur était la compagnie allemande. Nous n’avions en effet aucune envie de voler sur Air-France, le spécialiste de la grève surprise et de l’inefficacité permanente.

Finalement nous apprenons Mercredi en début d’après midi que Lufthansa annule tous ses vols pour Vendredi qui est le jour de notre départ. Nous contactons alors régulièrement Vacances Transat France et notre agence de voyage. La situation évolue au fil du temps. D’abord, nous devons aller à Munich comme prévu, puis on nous annonce que nous devons effectuer le trajet Luxembourg-Paris-Toronto-Boston, puis enfin c’est Luxembourg-Francfort-Boston. Lufthansa semble avoir mis en place un certain nombre de vols dont celui qui effectue la liaison Francfort-Boston.

L’agence nous adresse les coordonnées des vols le Jeudi soir par courriel. Nous seront inquiets car n’avons pas les billets électroniques mais cela n’aura aucune incidence sur le déroulement du voyage.

Vendredi 7 septembre : Départ et arrivée à Boston

Départ vers 13h00 de l’aéroport du Luxembourg où tout s’est passé correctement.

Ensuite 4h00 d’attente à Francfort. Puis départ pour Boston. Il y a beaucoup de places vides dans l’avion.

Certains passagers peuvent même dormir allongés sur les quatre sièges centraux de l’Airbus.

Arrivée tardive à Boston. Pas de problème pour passer les contrôles d’immigration. On franchit la douane en coup de vent. Il est tard, les douaniers ont sans doute envie d’aller se coucher.

La guide est bien là, elle a eu un énorme travail pour accueillir les participants. A cause de la grève, les gens arrivaient par différents vols, parfois à la même heure et à des terminaux différents.

Trajet en bus jusqu’à l’Hôtel « Farfield Inn » à Dedham dans la banlieue sud de Boston. Nos chambres se trouvent à l’étage et il n’y a pas d’ascenseur… Pourtant l’hôtel dispose de chambres au rez de chaussée. Heureusement que personne ne se fait mal au dos en montant ses valises.

Samedi 8 septembre : Visite de Boston et départ au Canada

Le petit déjeuner était prévu pour 6h30 car la guide souhaitait partir tôt. Malheureusement le personnel a « oublié » de préparer celui-ci et la salle n’est ouverte qu’à 7h00.

Le petit déjeuner est correct. Par contre, le personnel n’a pas l’air très sympathique.

Visite de Boston (et de Harvard). Shopping. Accueil lamentable des vendeuses. Nous décidons de faire nos achats au Canada.

Départ. Déjeuner chez « Moe Joe’s » à Manchester. Plusieurs plats offerts. Nourriture banale. Les frites ont l’air d’avoir été recuites plusieurs fois. A la fin du repas une serveuse se met à enguirlander le groupe pour on ne sait quelle raison, et punit l’une des deux tables en la privant de café !… Incroyable… Moe Joe’s devrait envoyer cette serveuse en recyclage dans une école hôtelière ! A signaler également que la porte des WC des dames ne se fermait pas. Moe Joe’s n’est pas un restaurant à recommander.

Passage de la frontière. Nous sommes étonnés par l’excellent accueil du personnel de l’immigration canadienne.

Arrivée dans la région de Victoriaville. Petite fête réussie, les canadiens sont incroyablement sympathiques. Dîner et hébergement chez l’habitant. Ce n’est cependant pas un moment « inoubliable » comme écrit dans la catalogue, surtout pour ceux qui ont moins bien mangé que les autres…

Dimanche 9 septembre : Visite de Québec

Départ pour Québec. Visite intéressante d’un village Huron. On déjeune dans le restaurant du village. Repas « traditionnel », soupe, saucisses de bison (c’est ce qui est annoncé, mais il y a un doute sur l’origine de la viande) qui ont un goût de chipolatas, légumes, pâtisserie arrosée de sirop d’érable (on est au Québec !). Repas cependant un peu léger.

Visite de Québec en bus et à pieds avec un guide local. Québec est vraiment une belle ville, sans doute la plus belle des villes du Canada que nous ayons visité.

Un bâtiment public à Québec

Puis passage aux chutes Montmorency. On peut se promener au dessus des chutes sur une passerelle.

Dîner à « l’Érablière du Lac Beaufort », qui comprend une présentation d’animaux empaillés (intéressant), le restaurant où sera servi un repas typique « bûcheron » et un petit musée retraçant l’évolution de la fabrication du sirop d’érable (intéressant également).

Repas assez rustique mais copieux. Les différents mets sont mis sur la table et chacun se sert.

Animation faite par un musicien qui chante, tape des pieds, joue du la guitare, de l’harmonica, du violon, des cuillères, de la guimbarde… On finit par la danse du tape-cul exécutée par une partie des convives. Un moment de franche gaieté.

Arrivée vers 22h00 à l’Hôtel « Château Repotel Henri IV » situé dans la banlieue de Québec.

La journée a été très longue. Il aurait peut être été opportun de ne pas inclure la visite des chutes dans le circuit ou alors de modifier le circuit.

Lundi 10 septembre : Visite de Montréal

Petit déjeuner continental très correct. La salle (25 places) se situe dans l’entrée et est petite mais une autre salle de même capacité est disponible au sous-sol.

Départ vers Montréal. Déjeuner au « Brisket Montréal » qui propose son plat vedette, le smoked meat. C’est du bœuf qui a subit un certain nombre de préparations. Il est servi avec du pain de seigle, des frites, du chou et un cornichon à l’aneth. Excellent repas, le personnel est très gentil (comme partout au Canada), mais la salle est bruyante, trop bruyante… Pauvre personnel qui doit être à moitié sourd à quarante ans !

Visite de Montréal à pied et en bus avec une fois de plus un guide local.

Vue de Montréal

Installation à l’Hôtel « Days Inn » dans le vieux Montreal et temps libre pendant deux heures.

Si nous avions su que nous allons être mis au régime dans les prochains jours, nous aurions acheté des plats préparés au supermarché du coin… La décoration de l’hôtel est un peu curieuse mais celui-ci est propre et relativement silencieux. Sauf la machine à glaçons du 3ème étage qui émet un bruit de réacteur. Cette machine à d’ailleurs vite été débranchée par l’un des membres du groupe. La direction de l’hôtel n’a elle pas connaissance de cette anomalie ?
Dîner satisfaisant au restaurant de « La Mère Clavet » , une brasserie qui nous a proposé trois menus.

Mardi 11 septembre : Visite d’Ottawa

Excellent petit déjeuner dans une grande salle (34 places) puis départ pour Ottawa.

Visite des monuments intéressant de cette ville puis déjeuner au « Fish Market », un restaurant spécialisé dans le poisson. Un seul plat proposé, c’est un peu dommage. C’est bon, mais un peu limité en quantité.

Puis temps libre ou visite (payante) au Musée des Civilisations. Le temps alloué pour cette visite est hélas trop court (2 heures). Il aurait fallu au moins le double. Toutes les personnes qui y sont allées ont trouvé ce musée remarquable. Une visite à recommander.

Musée des civilisations à Ottawa

Départ vers Ganonoque. Diner au « Panda Garden Buffet », un buffet chinois qui se situe vraisemblablement à Kingston. Rien à dire, c’est varié, pas mauvais, et copieux. Le restaurant a été apprécié.

Hébergement au motel « Quality Inn and Suites » de Gananoque. La catalogue prévoyait le « Peachtree Inn 2″ à Kington, la feuille des hôtels remise avant le départ, le « Hotel Colonial Resort » de Gananoque, et au final on loge dans le « Quality Inn and Suites »…

Jusqu’à maintenant, il n’y avait rien dire sur la qualité des hôtels et des petits déjeuner. Ici, tout va changer. C’est un motel qui comporte plusieurs bâtiments à deux étages. Évidemment il n’y a pas d’ascenseur pour accéder au premier. Les escaliers extérieurs sont rouillés. Dans certaines chambres, la moquette est sale ou sent mauvais. On a d’ailleurs du mal à comprendre que l’on mette de la moquette dans des chambres qui donnent directement sur l’extérieur… Notre chambre est correcte, mis à part que la porte de la salle de bain ne ferme pas et qu’elle grince lorsque on la bouge. Le bâtiment situé derrière le restaurant semble d’ailleurs encore plus vétuste que les autres et plus mal entretenu.

Mercredi 12 septembre : Les Milles Iles et Toronto

Petit déjeuner dans le restaurant de l’hôtel. La décoration est consacrée à la marine.

Pas de buffet, mais tout est préparé sur les tables.

C’est très frugal. Un petit pain deux toasts, confiture d’orange (tant pis pour ceux qui n’aiment pas la confiture d’oranges) , beurre, café ou thé. La serveuse qui fonctionne à la vitesse lente, essuie les tables avec un chiffon qui semble avoir été une serpillière dans une vie précédente. L’horreur… De plus, l’un des membres du groupe se tord la cheville dans le restaurant, il y avait un trou dans le sol qui a été simplement caché par un tapis.

Mais qui donc, chez GoWest, a pu choisir un tel endroit ?

On ne s’attarde évidemment pas et on part effectuer une croisière dans les Mille Iles. On verra de l’eau, des îles avec des arbres et des maisons dessus, le tout multiplié un certain nombre de fois…

Les Milles Iles

Avis assez mitigés sur l’intérêt de cette croisière. Visite ensuite de la petite ville de Kingston et de son très bel hôtel de ville.

Déjeuner au « Fort Henry », un ancien fort qui contrôlait l’accès au Saint Laurent et aux lacs et qui a été reconverti en restaurant. Accueil par deux serveurs très élégants, menu unique qui comprend soupe très épicée, plat principal de saucisses + carottes + purée, et dessert constitué de Bread Pudding également très épicé et pas mauvais mais qui a eu un succès assez relatif.

En débarrassant les couverts du plat principal, l’un des serveurs a fait tomber des carottes par terre. Et bien, ces carottes sont restés à cet endroit jusqu’à notre départ !… Le stock de papier essuie-tout du Fort Henry était peut être épuisé… La classe dans la tenue des serveurs mais pas dans leur comportement… Quant au chauffeur du car, on ne l’a pas vu car il est parait-il aller remplir le réservoir de son véhicule (et manger un casse-croûte en ville !…).

Départ vers Toronto. Arrivée et visite de cette ville au milieu des embouteillages. Bravo pour le chauffeur qui manœuvre son bus de façon remarquable.

Un bâtiment public à Toronto

Ascension (payante) de la tour CN. La vue de Toronto du haut de la tour est spectaculaire.

Diner au « Old Spaghetti Factory », un restaurant italien. La cadre est très joli, mais par contre le repas est lamentable. On a droit en effet à un repas végétarien. Salade, spaghettis (pas fameux) avec sauce sans viande et dessert quelconque. Et si l’on veut avoir du coca comme boisson, on n’aura pas de café à la fin du repas … ! Ce n’est même pas un repas de cantine ! Certaines personnes ont d’ailleurs profité de l’attente du bus pour aller s’acheter un sandwich.

Hébergement à l’Hotel « Travelodge Toronto Airport ». Particularité, si l’on est du bon côté, on peut voir les derniers avions atterrir sur l’aéroport de Toronto. Rien à signaler concernant cet hôtel. Il est quand même 22h00 lorsque l’on prend possession de la chambre. Une fois de plus, la journée a été trop longue.

Jeudi 13 septembre : Visite de Toronto

Petit déjeuner correct. On nous avait dit qu’il y avait deux salles prévues pour le petit déjeuner. La majorité du groupe avait mangé dans l’une des salles, par contre, certains s’étaient trompés et étaient rentrés dans l’autre salle prévue pour un autre groupe. Et là en plus des produits habituels, il avaient trouvé qu’on servait du bacon, des œufs, des fruits…

Tiens, tiens, certains groupes de touristes seraient mieux traités que d’autres … ?

Visite d’une exploitation agricole. Le patron est un ancien pied-noir qui a quitté l’Algérie en 1962. Tout le monde est intéressé. Le vin de glace est très bon mais aussi très cher. Personne n’achète.

Arrivée à Niagara. Déjeuner au restaurant panoramique du « Tower Hotel ». La vue sur les chutes est splendide, par contre le repas est un peu limité. Une salade + deux plats possible (poisson ou spaghettis bolognaise) + une très petite mignardise pour le dessert.

C’est une fois de plus insuffisant en quantité. Visite des chutes. Temps libre.

Vue des chutes à Niagara, à partir du restaurant panoramique

Diner au « Stand Stone Grill House », un restaurant italien. Personnel sympa et très prévenant. Quatre plats proposés, c’est bien, mais hélas les frites ne sont pas fameuses…

Hébergement à l’Hotel « Confort Inn » de Niagara Falls. Le seul hôtel où il n’y a pas eu de frigo. Pas de micro-ondes non plus.

Vendredi 14 septembre : Retour aux USA

Petit déjeuner dans une cave aménagée. La pièce est grande (34 places), la nourriture est correcte.

Passage de la frontière américaine. Ce genre de formalité est toujours éprouvant… Cependant le personnel de l’immigration est relativement sympathique et tout se passe bien.

Visite du musée du verre à Corning. Démonstrations de soufflage de verre et de création de petits objets en verre. Visite intéressante. L’espace consacré à la vente d’objets en verre est aussi grand que celui du musée…

Repas pris chez « Bob Evans à Corning ». Nous avons eu le repas végétarien à Toronto, ici ce sera le repas basses calories. Pas de salade. Cela ruinerait évidemment le restaurateur (ou le voyagiste). Un plat unique poulet (environ 50g) + petite louche de purée. Le dessert est constitué de glace en pot de carton. Lamentable… !

Repas du soir au « Plain and Fancy Farm » du coté de Lancaster. Excellent poulet grillé à volonté, des légumes divers, glace ET pâtisserie pour le dessert. Ici c’est parfait. Le personnel est extrêmement agréable, comme au Canada.
Hébergement à l’Hotel « Days Inn and Suites » de Lancaster, qui est en fait un motel.

Accueil par le personnel du motel, c’est sympathique, la chambre est propre, par contre le siphon du lavabo est presque bouché (cela ne devrait tout de même pas arriver…). Bruit répétitif la nuit à cause de la climatisation d’une chambre adjacente qui se met en service périodiquement. Certains membres du groupe trouveront que leur chambre sentait le renfermé. Il est curieux que les chambre de ces motels ne disposent pas de VMC. Ici aussi, les chambres du rez de chaussée sont pourvues de moquette (qui donc est forcement sale ou sent mauvais).

Samedi 15 septembre : Visite de Washington

Petit déjeuner correct dans une grande salle (75 places).

Visite d’une ferme Amish et ballade en car dans le pays Amish. Une fois de plus c’est très intéressant.

Une carriole dans le pays Amish, près de Lancaster

Arrivée à Washington. Déjeuner à l’espace restauration de la gare de cette ville. L’intention est de nous montrer comment mangent les américains à midi. Pourquoi pas !. Mais nous n’avons hélas qu’un temps limité aussi nous choisissons nous le premier fast food qui se présente. Et ce n’est pas très bon. Pourquoi ne pas avoir fait un plan de cette zone consacrée à la restauration et de ne pas l’avoir distribué le matin dans le car ; on aurait pu ainsi choisir en connaissance de cause et en fonction de ses goûts.

Visite de la ville avec un guide local.

Dîner au restaurant du « Harward Johnson Hotel » de Cheverly. Encore un restaurant italien ! Mais nous bénéficions d’un buffet avec plusieurs plats de légumes et de viande. Entrée, plat et dessert. C’est relativement bon et c’est copieux. Pas contre, nous n’avons pas encore mangé de steak. C’est quand même une spécialité des USA…

Visite de Washington la nuit (payante mais intéressante). Hébergement au « Harward Johnson Hotel ». RAS.

Dimanche 16 septembre : Philadelphia & New-York

Petit déjeuner dans une salle du sous-sol. Rien à dire, mais il semble que nous nous soyons trompés, il aurait fallu utiliser la petite salle près de la réception. La faute au personnel de cette réception qui nous a mal aiguillé.

Départ de Washington. Arrivée à Philadelphie. Visite de cette ville et de son musée où se trouve la fameuse cloche de l’indépendance.

La fameuse cloche à Philadelphie

Déjeuner à l’un des « Golden Corral » qui se trouve près de Philadelphie. C’est un buffet, avec un choix énorme, et on y trouve même des steak grillés à volonté. Certains participants au parcours sont même allé se resservir trois fois. Et en plus, le personnel est extrêmement serviable. Par contre, il n’y a pas d’alcool. Le restaurant n’a pas la licence pour vendre des boissons alcoolisées.

Arrivée le soir à New York. Hébergement à l’Hotel « Holiday Inn » de la 57ème rue qui est un bon hôtel.

Diner au « Play Wrigh Celtic Pub », un restaurant irlandais qui se trouve dans la 8ème avenue.

Le personnel n’a pas vraiment l’air irlandais, mais la nourriture est bonne (5 plats au choix) et est assez copieuse.

On fait le New York by Night (payant) qui est spectaculaire et on va se coucher.

Lundi 17 septembre : Visite de New-York

Petit déjeuner très correct dans le restaurant de l’hôtel. On est servi par du personnel très chic. Visite de New York le matin, puis temps libre pendant que certains membres du groupe effectuent la ballade en hélicoptère. C’est cher et peu intéressant d’après les personnes qui ont participé, car la moitié n’a rien vu de la ville, étant assise à l’arrière de l’appareil.

Visite un peu curieuse de Wall Steet qui est en effervescence à cause de manifestations contre le capitalisme. Tout est bouclé par des masses énormes de policiers. Ces policiers sont cependant assez débonnaires.

Déploiement policier à Wall Street lors d'une manifestation anti capitaliste (New-York)

Déjeuner libre dans le bas de Manhattan. On choisi un Mac Do. Et finalement on se dit que l’on mange parfois mieux dans un Mac Do que dans certains restaurants du circuit…

Aéroport J.F.K. Cet aéroport est vraiment mal conçu. On enregistre ses bagages puis on va les porter au contrôle de sécurité. Puis on se met dans des queues énormes pour pouvoir passer le contrôle de sécurité des personnes. Attente puis envol vers Munich où nous atterrissons en avance (c’est rare) vers 7h45. Les hôtesses et stewards de Lufthansa ont été efficaces comme d’habitude.

L’avion pour Luxembourg ne part qu’à 12h00. Plus de 4h d’attente. Pourquoi ne pas avoir réservé le vol Lufthansa de 11h20? Encore des économies de bout de chandelle ?

Enfin retour à la maison. Enfin c’est quand même mieux que chez Air France, car cette compagnie ne laisse souvent qu’une heure pour la correspondance à Roissy à dernination de Luxembourg. Et à l’arrivée dans cette ville, les bagages n’ont pas suivi…

En conclusion…

Dans l’ensemble, le séjour a bien répondu à son objectif : la découverte du Québec et des grandes villes américaines de la cote Est. Et le voyage a été parfaitement organisé.

Comme dans tous les voyages de ce genre, le rythme était intense, parfois même trop. La fatigue du fin de parcours n’a pas permis d’apprécier la visite de New-York comme il se devait.

Ce circuit était prévu avec un nombre restreint de participants (30 personnes). Cette limitation a été très bénéfique, la gestion par le guide a été plus facile, l’entente entre les membre du groupe plus assurée, les déplacements en car plus confortables… Cette formule est à recommander.

Le chauffeur était un excellent professionnel, courtois et serviable. La guide, bien que ne maîtrisant pas parfaitement le Français, a été intéressante et très disponible.

Rien à dire non plus pour le car qui était confortable. Et en plus, sa couleur jaune citron permettait son repérage très facile dans les villes. Un petit détail, mais important pour nous.

Les hôtels, sauf deux exceptions, étaient confortables, propres et relativement silencieux. Par contre au motel « Quality Inn and Suites » de Gananoque et au motel « Hotel Days Inn ans Suites » de Lancaster, certaines personnes se sont plaintes de l’odeur de renfermé de leur chambre et de la moquette crasseuse. Trois lieux d’hébergement n’avaient pas d’ascenseur, les deux motels cités ci dessus et l’Hôtel « Farfield Inn » à Dedham dans la banlieue sud de Boston. Pourtant, bien que la majorité des participants était constituée de personnes âgées, certaines chambres attribuées étaient situées au premier étage. Et alors que manifestement, ces hôtels étaient loin d’être complets. C’est une lacune dans l’organisation qui mériterait d’être corrigée.

Les hôtels et motels (sauf à Montréal et à New-York) étaient situés à la périphérie des villes. Mais ce n’était pas gênant.

Rien à dire non plus à propos des petits déjeuners, à part celui, lamentable, pris à Gananoque dans le restaurant du motel.

Une nourriture assez souvent insuffisante en quantité lors des repas du midi ou du soir a été un problème pour tout le monde, et a gâché un peu le parcours. Personne ne revendique de vouloir faire des repas gastronomiques lors d’un tel circuit. Cependant manger à sa faim est légitime. Il est anormal qu’il faille aller acheter des sandwichs à l’issue de certains repas. Un des participants a d’ailleurs été malade après avoir mangé un produit impropre à la consommation lors d’une telle circonstance. Les repas ratés ont fait que dans l’esprit des participants, « on a mal mangé dans ce circuit ».

Ce sont particulièrement distingués dans ce domaine le restaurant italien « The Old Spaghetti Factory » de Toronto où on nous a servi un spaghetti bolognaise végétarien et donc sans viande, et le restaurant « Bob Evans » de Corning, où les portions étaient ridicules. Cependant d’autres d’autres restaurants étaient remarquables. Le « Panda Garden Buffet », un buffet chinois situé du coté de Ganacoque (ou plutôt à Kingston), le « Plain and Farcy Farm » à Lancaster, le « Golden Corral » à Trenton près de Philadelphie, le « Brisket Montréal » et son plat vedette, le Smoked Meat …

Nous avons envoyé notre compte-rendu de voyage et nos remarques à Vacances Transat Canada. M. Eustache, le PDG de la société nous a personnellement répondu. Il sera intéressant de voir si en 2013 les remarques concernant les défaillances de certains restaurants auront été prises en compte et les anomalies corrigées. Dans le cas contraire, c’est qu’il y a une volonté certaine de faire ponctuellement des économies sur la nourriture. Alors participants futurs, faites des provisions dès le premier jour à Boston. Et il y a des micro-ondes dans pratiquement toutes les chambres d’hôtel…

En tout cas, cette réponse à notre courrier montre le professionnalisme des Nord-Américains.

Les mêmes documents ont été envoyés également à M. Caradec, PDG de Vacances Transat France. Là, nous attendons toujours une réponse…

Vacances Transat France n’a d’ailleurs pas plus communiqué lors de la grève de la Lufthansa du 7 septembre, jour du départ. Et pourtant, communiquer en tant de crise est la première obligation des décideurs. Nous avons l’impression que cette société n’est bonne qu’à vendre des billets, et ne sait rien faire de plus. La relation clientèle n’est pas leur soucis et leur point fort.

Nous feront une croisière en Russie en 2013. Mais pas avec Vacances Transat…

Nous pensons que nous ne pourrons avoir aucune aide de V.T. France en cas de problème.

Circuit USA-Canada de Vacances Transat (du 07 au 17/09/12), 2.7 out of 5 based on 3 ratings

Les voyageurs ont laissé 10 avis

Martha
Le

Je n’ai pas eu le courage de tout lire car c’est assez compact, mais j’en conclu que le circuit USA Canada semble bien dans l’ensemble, sauf les restaurants qui apparemment proposent des prestations un peu pauvres…

Annabelle
Le

C’est étonnant tout ça car j’ai moi-même effectué un circuit de Vacances Transat (Canada Vision dont j’ai d’ailleurs commencé le récrit sur le blog) et j’en ai été vraiment très ravie. Rien à dire, tout à été parfait. Ma fille et moi avons été comblées.

Guide agréable, visites appréciables, restaurants et hôtels corrects, … Bref, tout a été parfait pour nous durant le circuit canadien.

Le BlogoVoyage
Le

Ajout de quelques photos sur l’article pour aérer un peu le tout, des photos fournies par l’auteur bien évidemment.

Sylvie
Le

Avec mon mari nous souhaitons faire un circuit au Canada. Après quelques recherches, les circuits de Vacances Transat sont ceux qui nous intéressent. Jusque-là, nous hésitions entre le CanadaVision qui permet de découvrir un bon morceau du Canada et celui-ci. L’avantage de l’USA-Canada était que l’on pouvait à la fois faire le Canada comme ne le voulons, mais aussi un peu les USA. Mais d’après votre compte-rendu, je pense que nous allons rester sur le Canada Vision tout simplement. Si nous voulons un jour faire les Etats Unis, nous verrons pour un circuit centré sur les States.

Merci en tout cas pour ce témoignage franc, c’est rare de nos jours. Vous n’avez toujours pas eu de répondre de VT à ce jour ?

Ricky
Le

Hélas, nous n’avons toujours pas eu de réponse de V.T. France et je crois que nous n’en aurons pas. C’est un peu dommage ce manque de considération pour la clientèle.
Maintenant, ce sont des sociétés américaines qui organisent les circuits (et non V.T. France) et ce sont d’excellents professionnels. J’espère que les petites ratés que nous avons constaté lors de certains repas seront corrigés en 2013.
Globalement, mon épouse et moi-même avons été enchantés par le parcours USA-CANADA. Visiter les grandes villes de l’Est des Etats-Unis est très intéressant. Et le Canada est très sympathique également… Les gens sont chaleureux et on se sent bien dans ce pays.
Nous irons peut être passer quelques jours à New-York l’année prochaine et j’aimerais bien aussi revoir la région de Québec qui est une ville superbe. Ceci pour compléter notre circuit.

Sylvie
Le

C’est effectivement dommage. Je peux comprendre qu’un séjour, même s’il se passe bien dans l’ensemble puisse laisser des regrets si les repas ont laissé à désirer. Et même les hébergements pour quelques nuits apparemment.

Ad
Le

Bonjour, tout d’abord merci pour cet article d’une très grande richesse !
J’ai quelques questions qui subsistent. Les visites se font essentiellement en Bus ou à pied ? Car c’est bien de voir des choses mais derrière la vitre d’un bus, c’est moyen :/
De plus, avons-nous des temps libres acceptables ? Du moins dans les grandes villes style Montréal, Washington,..

Merci d’avance

Ricky
Le

Bonjour,
Les visites des villes se font à la fois en bus et à pied. C’est très équilibré. IL n-y a pas eu de soucis dans ce domaine au cours de ce voyage.
Quant au temps libre laissé à la disposition des participants, je dirais qu’il est limité mais acceptable.
Nous avons eu en moyenne une heure et demi à deux heures dans chaque ville visitée (sauf à Washington).
Cordialement.

Adrien
Le

Bonjour,
J’effectue ce voyage dans peu de temps et j’ai une question un peu bête ! Concernant les bagages, si j’ai bien compris, dans l’avion nous avons le droit à un bagage en soute, un plus petit dans l’avion + un sac à main mais le car est-il assez grand pour contenir autant de bagages ? (si tout le monde prend 3 bagages x 30 -> 90).
De plus lorsqu’il y a des options comme le Washington By Night et qu’on ne veut pas le faire, que fait-on ?

Cordialement

Ad
Le

Bonsoir
À Washington allons nous prêt du capitole, de la maison blanche ou encore du mémorial ? Cordialement,

Laissez-nous votre avis